2020 Ambassade du Kazakhstan Élections parlementaires 2021

Press Release 09.12.2020

Avec un quota de femmes et de jeunes – le Kazakhstan élira un nouveau parlement le 10 janvier 2021

Les citoyens du Kazakhstan sont invités à élire leur nouveau parlement en janvier 2021. Six partis différents sont actuellement enregistrés, mais ils ont tous un point commun : sur leurs listes de partis, au moins 30 % des personnes seront soit des femmes, soit des moins de 30 ans. Il s’agit de la dernière réforme du président Tokaïev, dans laquelle il s’efforce de poursuivre l’ouverture de son pays.

Le 10 janvier 2021, le plus grand pays d’Asie centrale doit élire un nouveau parlement pour la première fois depuis la démission du premier président, Noursoultan Nazarbaïev, il y a 18 mois. Six partis se sont inscrits pour les élections et doivent s’habituer à un changement de perspective. Le plus important est l’introduction d’un quota de femmes et de jeunes, sur lequel l’actuel président Kassym-Jomart Tokaïev a beaucoup insisté. Un quota obligatoire de 30 % de femmes et de jeunes de moins de 30 ans sur les listes des partis devrait leur permettre de mieux faire entendre leur voix dans le processus décisionnel. Cela semble raisonnable si l’on considère que l’âge moyen des citoyens est de 30 ans (contre 42 ans en Suisse). À la lumière du processus de réforme et de modernisation en cours au Kazakhstan, ces nouvelles mesures représentent la prochaine étape vers une plus grande ouverture du pays, qui constitue un point clé du programme du président Tokaïev.

Répercussions sur la Suisse

Les trains de réformes que le Kazakhstan a mis en œuvre ces dernières années ont renforcé les relations politiques et économiques avec l’Europe centrale et la Suisse. Plus de 40 entreprises suisses sont déjà présentes au Kazakhstan, ce qui réjouit beaucoup l’ambassadeur kazakh en Suisse, Alibek Bakayev : « La Suisse et le Kazakhstan entretiennent des relations économiques très étroites et ont d’autres projets, par exemple dans le cadre de l’initiative “Nouvelle route de la soie”, qui ouvriront de nouvelles perspectives aux entreprises suisses ».

Des organisations internationales pour superviser les élections

La chambre basse du Kazakhstan, appelée Majilis, est élue pour un mandat de cinq ans et compte 107 sièges. À l’heure actuelle, 84 sièges sont détenus par le parti au pouvoir Nour-Otan, le Parti démocrate Ak Zhol et le Parti communiste populaire, détenant chacun sept sièges. Neuf sièges sont en outre attribués par un organe choisi par le président, à savoir l’Assemblée du peuple. En vue de garantir des élections libres et démocratiques, le Kazakhstan a invité plusieurs institutions neutres à superviser le processus électoral. Les plus importantes sont le Bureau des institutions démocratiques et des droits de l’homme (BIDDH) de l’OSCE et une mission d’observation de la CEI. 

Service de presse Suisse
Brand Affairs AG
E-mail : kasachstan-media@brandaffairs.ch
Tél. : +41 44 254 80 00

À propos de l’ambassade de la République du Kazakhstan en Suisse
La Suisse et le Kazakhstan entretiennent des relations diplomatiques depuis 1992. Les priorités de l’ambassade sont de renforcer et de développer le partenariat stratégique entre le Kazakhstan et la Suisse, de soutenir les échanges, le commerce et les investissements étrangers directs dans les deux sens, de favoriser les échanges culturels, la diplomatie et le tourisme, et de fournir un soutien consulaire. Plus de 40 entreprises suisses sont actuellement représentées au Kazakhstan.

https://www.gov.kz/memleket/entities/mfa-bern/?lang=en
https://www.facebook.com/qzembassych/
https://twitter.com/qzembassych
https://www.linkedin.com/company/kzch